*
MontbaZine 2022




 


N'hésitez plus à nous dire ce que vous avez sur le coeur, que vous soyez d'accord ou pas de ce que vous trouvez dans nos pages... exprimez vous !

Signer d'un pseudo n'est pas interdit si vos courriers sont écrits dans le stricte respect des personnes !

Pour répondre : Cliquez ici !


  • Avertissement
    Pour calmer des esprits polémiques dont les courriers citent nommément de personnes, nous ne pouvons plus les publier si ils nous sont adressées sans une adresse mail valide. L'adresse mail reste strictement confidentielle et ne pourra servir que de contact entre l'auteur et notre rédaction. Nous vos rappelons les messages que nous publions sont sous la seule responsabilité de ses auteurs !
    MontbaZine (30-11-2021)






  • Courrier des lecteurs :



  • Dépôts terreux (suite)
    Bonjour JCG [324/325)
    La seule personne qui sache vraiment ce qu'il se passe est le propriétaire du terrain.
    Mais, il y a bien dû y avoir une demande d'autorisation de travaux en mairie.
    Y a-t-il un lien avec les travaux prévus par la SAM à Montbazin à partir du 29 août prochain ?
    Que de questions, mais bien peu de réponses, hélas...  (328)
    Nouvelle Montbazinoise (10-08-2022)

  • Dépôts terreux
    J'avais déjà vu cette vidéo, mais cela ne me dit pas à quoi vont servir ces dépôts terreux, c'est précisément ce que je souhaite savoir.  (327)
    JCG (09-08-2022)

  • Réponse dépôts terreux
    Apparemment Cassandre s'est trompé de site pour répondre à 324 JCG.
    Devant son silence étonnant, j'ai trouvé une réponse sur le Point Presse de www.montbazin-autrement.com.
    Bonne journée à tous.  (326)
    Nouvelle montbazinoise (09-08-2022)

  • La Vène et les dépôts terreux

    Réponse à (324 JCG) mon beau frère qui a contribué à transporter ces terres m'a donné cette photo, elle vient des nouvelles constructions à la sortie de Cournonteral en allant sur Pignan. Sans doute, peut-être des projets de construction à voir avec le maire ?  (325)
    Un Ancien Montbazinois (05-08-2022)

  • La Vène et les dépôts terreux
    Chère Cassandre
    Je suis concerné par ce problème c"est pourquoi je vous demandais dans mon mot précédent (323) de nous faire savoir si vous connaissiez la finalité de ces dépôts terreux, je me permets d'insister, mon billet n'est nullement polémique, je souhaiterai simplement savoir pourquoi.
    Merci, cordialement,  (324)
    JCG (04-08-2022) 

  • Les Américains ont tué Al-Zawahiri
    A première vue, on pourrait espérer que la disparition du chef terroriste désorganise le fonctionnement de leur organisation.
    Mais n'est-ce pas une pensée simpliste, binaire, trop occidentale ?
    Le sang appelle le sang, c'est un risque.
    Mais c'est aussi bien mal connaître le terrain des radicalités, certes à l'étranger (lire Gilles Kepel) mais surtout les racines psychologiques des radicalités tout autour de nous (Pr Fethi Benslama, La psychanalyse au risque de l'islam, et Un furieux désir de sacrifice, le surmusulman...
    Les radicalités ne sont-elles que religieuses ?
    Quels sont leurs liens avec la revendication victimale de la culture de l'annulation (de l'Autre) ?  (323)
    Anne (04-08-2022)

  • Cassandre et sa vidéo
    Hélas, hélas, Cassandre avait raison, mais pressentir les risques de demain ne permet pas de les empêcher.
    Guy Béart le formulait autrement : "Le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté".
    Fermer les yeux et rêver est tellement plus confortable, et Cassandre mourra de la violence de la réalité, comme si elle l'avait provoquée...
    Alors, allons compter fleurette dans le lit fleuri de la Veine. Pas de bol si la politique doit réenchanter un monde si chancelant...
    PS 1: notre Maire est invité à organiser une réunion publique d'informations, en y conviant tous les acteurs de ce dossier. Une invitation personnelle lui a été adressée, n'hésitez pas à lui marquer votre intérêt pour le projet.
    PS 2: je suis très étonnée que la lettre de dénonciation du SAGE THAU INGRIL n'ait été débattue dans aucune réunion du "Parlement de l'eau" la CLE Commission locale de l'eau qui travaille en lien avec le SMBT.
    La parole doit se libérer et les débats s'ouvrir, c'est ça la démocratie participative.  (322)
    Anne Galouzeau (04-08-2022)

  • Dépôts terreux du Cami d'Antonègre
    Cette vidéo est intéressante, mais avez-vous une idée sur la finalité de ces dépôts terreux, si vous avez des informations veuillez bien nous en faire profiter afin que la population Montbazinoise soit clairement informée et puisse agir en conséquence.  (321)
    JC (03-08-2022)

  • La Vène et les inondations
    En réponse à M. JUNO (Courrier n°319)
    Comment peut-on opposer les risques d'incendies aux risques d'inondations ?
    Si M. Puech est à ce point influant à vous lire, il devrait soutenir sans contorsion possible Mme Galouzeau de Villepin dans son combat honorable de lanceuse d'alerte (risques d'inondations).
    Son mail figure dans le courrier n°317
    Certain-e-s Montbazinois-e-s semblent faire d'elle une Cassandre, mais elle est bien connectée à la réalité des faits (voir les différentes études du BRGM...). Avez-vous vu la dernière vidéo de Mme Galouzeau ?)  (320)
    Un Inondable De L'avenue De La Gare (03-08-2022)

  • Montbazin-en-zone-orange-renforcée
    Nous tenons à remercier en tant que collectifs agissant pour la préservation des espaces naturels, Monsieur Christian Puech -Président de l'association les Témoins du bout du monde - pour son action sur nos espaces naturels et sa faune, ainsi que Monsieur le Préfet de l'Hérault pour sa diligence devant la situation dramatique de la zone Natura 2000. La lettre envoyée (plus haut) au cabinet de Monsieur le Préfet, a été accompagné d'un courriel daté du 27 juillet 2022, la veille de sa décision de classement en zone orange renforcée.
    (Monsieur le préfet,
    Je vous prie de trouver en pièce jointe (1), un résumé des motifs circonstanciés pour lesquels, tant mes voisins que moi-même, habitants du parc de pins et chênes verts -Natura 2000- de Montbazin, sollicitons de votre autorité, l'interdiction d'accès à ce parc, cet été en période de canicule, comme c'est le cas pour les Bouches du Rhône. Ce parc est à l'Est sous le vent du Mistral, à l'Ouest sous celui de la Tramontane et au Nord limitrophe des garrigues d'Aumelas(incendie du 26 juillet) où près de 200 hectares de garrigues finissent de brûler, à la suite d'un incendie venant de Gignac: et nous, nous vivons juste au-dessous. La prévention étant l'objectif de cette demande, pourriez - vous me dire pourquoi ce parc, ne serait pas classé à risque. Nous n'incriminons pas la nouvelle municipalité, qui fait ce qu'elle peut avec le peu de moyens dont elle dispose. Dans l'attente de votre réponse, urgente en la circonstance, je vous prie de recevoir, Monsieur le Préfet, mes respectueuses salutation.- Christian Puech)
    Le 28 juillet Montbazin était en zone orange renforcée.  (319)
    Juno (02-08-2022)

  • Vigilance-renforcée
    Merci pour cette information importante en cette période très délicate (ce n'est qu'un début pour nous, citoyens, et nos édiles, soucieux des dangers liés à la sécheresse présente et avenir).

    Par conséquent : nettoyage des herbes sèches sur tous les lieux publics intra-muros et limitrophes.obligation municipale.  (318)
    Framboise (01-08-2022)

  • Réponse au Nouveau Montbazinois (316)
    Bonjour, je suis bien placée pour co  (317)mprendre ce que l’on peut ressentir à se retrouver propriétaire d’un bien inondable [sans parler du risque d’effondrement immobilier). Aussi, vous trouverez en fichier joint la première partie de mon courrier de dénonciation (1) du SAGE THAU INGRIL, adressé le 23 janvier dernier aux responsables de sa conception et de son exécution tels que définis par plusieurs arrêtés : la partie relative aux concepteurs privés en est exclue pour éviter toute diffamation. Je n’ai eu aucun retour clair de ce courrier recommandé, mais il engage indiscutablement leur responsabilité en cas d’inondation grave, et pas seulement par le lit de la Vène puisqu’il faut prendre en compte tout son bassin versant, eaux souterraines comprises et détournement hydraulique par le chemin des Piochs.
    Le Président du SMBT est aussi le Vice-Président de la SAM en charge du Pôle Gestion des Eaux de la SAM, et je serais très étonnée que notre Maire et son équipe ne soient pas informés de toutes les opérations sur voiries qui se multiplient un peu partout depuis fin 2020, sans que rien n’en soit dit nulle part : j’ai du mal à croire qu’il n’y ait aucun lien entre mon courrier de janvier et toutes les opérations en question.
    Déjà, le 2 juillet 2020, les ingénieurs-conseil d’Entech étudiaient, sans m’en informer, l’abouchement des eaux du chemin des Piochs dans l’avaloir de la maison Ribes au 130 : leur objectif était de faciliter le passage des inondations au lieu d’en supprimer la cause !… J’ai alors fait opposition devant le Préfet. Et les voilà revenus ensuite sur le cami d’Antonègre : seraient-ils dans la partie pour les grandes manœuvres de terrassement de l’AD79 ?? Son propriétaire m’avait assuré qu’il n’était pas bénéficiaire du réseau d’irrigation agricole BRL pourtant installé sur sa parcelle. Un réseau qui trouverait son exutoire dans le chemin des Piochs sans filtration règlementaire ?... S’agirait-il de faire basculer les eaux vers la pente nord de la Garelle ??? ou bien de préparer la mise en œuvre d’un lotissement dès l’ouverture du maillon nord d’Aqua Domitia en 2023 ? Les camions qui y déversent des tonnes de terre n’appartiennent-ils pas à un promoteur actif dans le voisinage ?
    Ne serait-ce pas manière de déguiser les erreurs du passé pour couvrir diverses responsabilités ? Mais l’efficacité sera-t-elle au rendez-vous ???
    Vous avez très justement remarqué que j’étais citée dans certains comptes rendus des réunions du conseil municipal, rarement en des termes élogieux, mais en avez-vous trouvé la cause ??? Avez-vous trouvé un seul de ces PV qui parle des risques d’inondations à Montbazin, inondations par crue de la Vène mais aussi inondations pluviales illégales par le chemin des Piochs ??? Il n’y en a aucun !
    Depuis l’inondation du 23 octobre 2019 -loin d’être pourtant la première-, jamais ce dossier n’a été pris en considération : que des silences, des non-dits et des défausses, et parfois de la calomnie …
    Je serais donc bien en peine de vous donner des informations utiles, elles sont occultées.
    Organiser une réunion publique d’informations relève des attributions du Maire, mais rien ne nous empêche de lui en proposer une à laquelle seraient conviés tous les acteurs de l’aménagement du territoire, DDTM34/SERN, SMBT, Pôle Eaux de la SAM, CLE, la liste est loin d’être complète.
    Les canicules peuvent déclencher des orages très violents, et les inondations du siècle, il faut agir vite !  (317)
    www.montbazin-autrement.com
    Anne Galouzeau, anne.devillepin@aol.com (31-07-2022)

  • Besoin d'éclaircissements - La-Vène

    Cela fait plusieurs jours que de nombreux camions déversent des quantités pharaoniques de terre sur cette parcelle photo jointe. Cela ferait soi-disant suite à la publication et à la "dénonciation SAGE" que l’on retrouve sur le site internet www.montbazin-autrement.com mais surtout aux risques d’inondations sur le bas du village. Qu’en est-il ? Ce terrain est-il communal, privé ?
    L’éditrice du site internet montbazin-autrement.com, devrait dans l’intérêt du collectif réaliser une réunion publique pour nous en expliquer les tenants et les aboutissants.
    Pourquoi son nom apparaît sur plusieurs procès verbaux de mairie ?
    Une question me taraude suis-je l’heureux possesseur d’une maison hautement inondable vendue à l’insu de mon plein gré...  (316)
    Nouveau Montbazinois (29-07-2022)

  • Lit Fleuri de la Vène
    A Paris ils ont "Le Jardin des Plantes"...
    A Montbazin on a le "Jardin des IMBECILES".
    A qui la responsabilité quand la Vène sortira de son lit ???  (315)
    Vacca Alain (25-07-2022)

  • l'Herbier de la Vène
    Belle photographie de lysimaques et de massettes.
    Cela fait plusieurs fois, que l'on me demande, d'identifier les plantes se trouvant dans le rivière de la Vène. Afin de répondre aux nombreuses interrogations concernant ce petit monde végétal, je vous donne ici un rapide aperçu [l'herbier initial est plus important) des plantes se trouvant actuellement en son centre et pourtour, ainsi que la taille maximale pour certaines.

  • PLANTES ESTIVALES ET AUTOMNALES:
    Dittrichia viscosa (Inule visqueuse) T.1m: Lactuca serriola (laitue scariola) T -2,5 m: Inula dysenterica [pulicaire dysenterique): Bothriochloa barbinodis (barbon andropogon): Cynodon dactylon (chiendent pied de poule): Echinochloa crus-galli [panic pied de coq)......

  • PLANTES HABITUELLES :
    Parieta judaïca (pariètaire judaïque): Urtica urens (ortie): Hedera helix (lierre): Ficus carica (figuier): Sambucus ebulus (sureau yèble TOXIQUE, à ne pas confondre avec le sureau noir également présent dans la rivière): Asplenium trichomanes (doradille, capillaire des murailles): Mentha suaveolens subsp. suaveolens et mentha aquatica [menthe à feuilles rondes et menthe aquatique): Atriplex hortensis (arroche des jardins): Ficaria verna subsp. grandifolia (ficaire fausse renoncule): Juncus conglomeratus (jonc piquant -pas commun): Polygonum persicaria/Persicaria maculosa [Renouée persicaire): Samolus valerandi (mouron d'eau): Veronica anagallis aquatica (véronique aquatique): Dipsacus fullonum (cardère sauvage, cabaret des oiseaux) T. 1,5m.. ses feuilles peuvent faire jusqu'à 90 cm.).......

  • PLANTES ENVAHISSANTES :
    Calystegia sepium (grand liseron blanc de Hayes): Typha latifolia (massette à feuilles larges - très utilisée pour le traitement par phyto-épuration des eaux usées ou stagnantes, et les piscines écologiques) T. habituelle entre 1m et 2,50 m.: Sparganium erectum (rubanier dressé - sert d'abri et de support pour les amphibiens et les libellules) T. 1,5 m.: Helosciadium nodiflorum (ache nodiflore) T.1m.: Cyperus longus (souchet allongé) T. 1m.: Lythrum salicaria (salicaire/Lysimaque rouge)T. 1,5 m. Plante très commune et comestible, utilisée en médecine, mais classée maintenant dans les envahissantes......

    T. est la taille maximale enregistrée, mais du fait que la rivière ne produit plus de grandes crues depuis de nombreuses années, des nutriments se sont déposés au fond. Nutriments issus souvent du ruissellement des eaux provenant de l'agriculture, amenant azote et phosphore. Avec le changement climatique, ces nutriments se sont amassés dans le fond après l'évaporation rapide de l'eau, fournissant un formidable terrain de culture pour les nouvelles plantations. Les tailles PEUVENT donc être supérieures à la normale enregistrée.  (314)
    Monique (24-07-2022)

  • Les-Eaux-disparues


    La question des eaux disparues de Gélargues est une grande interrogation : l'eau devait y être très régulièrement comme l'indique son suffixe "argues" dérivant de aqua.
    Les forages particuliers expliquent-ils tout ? Y aurait-il d'autres captages notamment sous Antonègre ?
    Il est bien certain que les eaux ne disparaissent pas dans nos régions karstiques : les eaux de surface ne sont souvent que l'émergence ou plutôt l'exutoire des "aquifères suspendus" de la nappe astienne
    sous la Mourre, avec notamment l'exutoire des Oulettes dont les crues brutales préviennent les Montbazinois de l'imminence d'inondations graves par le lit de la Vène.
    Pour un peu qu'il y ait des embâcles, des ajouts d'irrigation agricole qui embarquent les terres fertiles à la lagune ...
    La pose de capteurs de crues doit nous alerter s'il ne s'agit que de dire à tous de fuir devant la montée des eaux ?
    Quelles sont les politiques de prévention ? quand on voit que personne ne sait quoi faire des eaux d'amont de la Garelle, tantôt envoyées par le chemin des Piochs, tantôt envoyées de l'autre côté vers le chemin des chèvres et le nouveau lotissement sur l'ancienne route de Cournonsec.
    L'atlas des aquifères karstiques est pourtant bien connu : infoterre.brgm.fr
    Celle des interventions qui s'y sont faites nettement moins, confidentiel ??? dont le chemin des Piochs de sinistre mémoire ???
    Les canicules ne risquent-elles pas de déclencher des crues meurtrières ??
    Le PLU en révision ne devra-t-il pas en tenir compte et faire rectifier le SAGE ???  (313)
    Anne-Marie (21-07-2022)

  • Compte-rendu-du-CM-du-29-juin
    Je constate que le compte rendu du Conseil Municipal du 29 juin (1) n'est à ce jour pas encore disponible sur le site internet municipal (2) de notre commune !   (312)
    Félix (09-07-2022)

  • Puces quand tu nous tiens
    Voir cet article de Jean Paul publié dans nos rubriques courantes Lire ici   (311)
    Jean Paul (05-07-2022)

  • Conseil municipal
    Bonjour, dans le prochain conseil municipal, je ne vois nul part apparaitre l’ENTRETIEN DU VILLAGE.
    Quand on voit l'état dans lequel il est a ce jour on est en droit de se demander ou sont les employés municipaux. Voir les abords de la Mairie, les espaces communaux, l'état des rues et j'en passe.
    J'habite sur le passage de touristes, je vous fais grâce des commentaires que j'entends sur la propreté du village.  (310)
    Montbazinois (25-06-2022)

  • l'Eau disparue : réponse
    En réponse à votre question, s'il s'agit du petit lac de Gélargues, il est facile de donner une réponse. Tout autour de nouvelles implantations humaines ont été suivies de forages, détournant les petites sources qui l'alimentait. Regardez qui a une piscine ou un jardin bien arrosé et vous aurez un début de réponse. Après le détournement des sources par captage, il y a la nature même du sol qui est très calcaire dont une véritable passoire, laissant l'eau s'infiltrer rapidement: ce qui explique que celle-ci disparaisse rapidement après un épisode pluvieux. Lorsqu'on voit les photos du lieu et ses baigneurs sur le site mémoire de Montbazin, on comprend votre frustration, surtout avec cette chaleur !  (309)
    Noa (24-06-2022)

  • l'Eau disparue
    J'ai 22 ans et cela fait 22 ans que je vis dans cette carrière qui est, pour moi, comme un sanctuaire.
    Je me demande simplement: comment ce fait-il que l'eau de la carrière disparaît presque aussi vite qu'elle apparaît ? Pourquoi cette carrière, n'est plus un lac ?  (308)
    Bayle (18-06-2022)


  • Journée portes ouvertes
    Pourriez-vous soutenir cette démarche citoyenne remarquable en informant que Mme Galouzeau organise une journée portes ouvertes qui aura lieu ce dimanche 12 Juin. Je pense qu'elle peut être qualifiée de lanceuse d'alertes. Ne pas délivrer cette information sur votre site serait impensable...  (307)
    Anonyme (09-06-2022)

  • Entretien des trottoirs
    Dans la lettre d information, le maire rappelle que l'entretien des trottoirs est a la charge des riverains.Quand est-il des espaces verts communaux ? Je constate que beaucoup sont a l'abandon et que personne ne s'en occupe. Je ne parle pas de l'état des rues, comme le chemin des ROMAINS et bien d'autres dans le village. Ou en est on des cameras ? au vue des problèmes rencontrés par certains habitants, je pense qu'elles ne sont pas très efficaces !  (306)
    Montbazinois (06-06-2022)

  • Papaver-somniferum

    Un grand merci à Monique pour ses précieux conseils et à son lien vers l'inventaire montbazinois.
    Et bravo à Monique et Cyril pour leur diagnostic : le bouton était évocateur, mais l'identification précise était gênée par les feuilles très différentes des coquelicots. Notre patience nous a donné la fleur : c'était bien le pavot de l'opium, avec ses grandes fleurs d'un blanc délicatement souligné de violet pâle.
    En citant, à son propos, les travaux de Ste Hildegarde, le site montbazinois me permet de mieux comprendre pourquoi elle a composé les superbes Chants de l'Extase ! Une extase que partage volontiers notre petit couple d'insectes "saprophytes", c'est le cas de le dire !
    Rassurez-vous, ce ne sont pas des punaises diaboliques ...
    PS Ces pavots, très proliférants, ont été détruits à la demande de la gendarmerie.  (305)
    Anne-Marie (02-06-2022)

  • Réponse à 302 et 303
    c'est tout simplement un pavot (violet clair) !!! Surement un simple, il y a des doubles allant du violet au rouge et d'autres !! voir internet.  (304)

    Cyril (31-05-2022)

  • Identification
    En réponse au n°302, votre photo est imprécise. Pour une identification il faut photographier séparément toute la plante (feuilles dessus et dessous, attachements et découpe des feuilles, calice): qu'elle est sa couleur? a-t-elle une odeur? Regardez s'il y a des soies ou des épines: mesurez, et précisez le type de terrain [garrigue sèche, jardin, sol argilo calcaire, sol humide etc...) Familiarisez vous avec les principaux termes de botanique et faites des fiches d'identification, car il y a des sous-espèces et des variétés, et la même espèce peu être légèrement différente d'un lieu à l'autre, d'un village à l'autre, d'une saison à une autre. Cela demande une certaine constance et régularité dans vos observations. Dernière recommandation, ne vous fiez pas aux animateurs nature (j'ai entendu plusieurs fois des erreurs d'identification que je n'ai pas relevé, par respect pour la personne qui commentait) : ainsi notre népéta calament devient de l'estragon. Les plantes des champs, et nos héritages viticoles ethnobotanique sont totalement gommés au profit de quelques espèces emblématiques comme les orchidaceae qui ne représentent qu'un très faible pourcentage de notre flore. Vérifiez plusieurs fois vos trouvailles sur les sites de botaniques qui pullulent sur le web. Dernière recommandation, faites vos prospections le matin de préférence, la luminosité est meilleure, d'avril à juillet. Pour en revenir à votre petite plante qui semble s'être implanté près de ce qui ressemble de loin [photo imprécise) à du melilotus officinalis ou une medicago? Il s'agit peut être d'une papaveraceae de type papaver somniferum subsp. setigerum ? Surveillez son développement et bonne chance pour vos futures recherches en vous rappelant que vous trouverez quelques espèces locales chez nos amis de - Mémoire de Montbazin/flore (voir) (Valfalis et liste des plantes).  (303)
    Monique (29-05-2022)


  • Appel à identification
    Territoire engagé pour la Nature, Montbazin s’est particulièrement investie dans un inventaire participatif et citoyen de la biodiversité communale.
    Et, le 1er juin, nous célèbrerons la fête de la garrigue.
    Au cours de notre jeu de piste, se trouvera-t-il quelqu’un pour identifier cette jolie plante aux larges feuilles dentelées vert-de-gris, apparue cette année dans mon terrain ?
    Quelle place lui attribuer dans notre inventaire communal ? d’où peut-elle venir ?
    Merci par avance à tous ceux qui pourront enrichir de leurs compétences la construction de cet inventaire participatif.
    Et grand merci à nos dynamiques animateurs, Elia, Aurélien ou encore Paul, qui soutiennent jour après jour notre intérêt pour la richesse de notre patrimoine naturel.
    A bientôt pour la réponse ?  (302)
    Anne-Marie (28-05-2022)


  • Le Moulin



    A Montbazin comme dans les années 50 on recrépit les pierres (des belles pierres) voyez la différence entre ces deux photos, un autre village qui lui à jointer les pierres !!! Vous pouvez en voir d'autres sur internet.
    Lamentable !!!  (301)
    Zani-Polo (16-05-2022)

  • Village et écologie
    Quelques jours après avoir lu sur l'agglo-rieuse, l'article en marge de la marche pour le climat (Ecologie: autopsie d'un échec collectif( N° 981 du mercredi 20 avril 2022 -page 3 (article très complet voir plus haut) : quel a été mon étonnement en parcourant les pages Echo de Thau Info (1), qu'une petite réunion intimiste entre élus, avait eu lieu le 15 avril dernier au refuge de la L.P.O. Voilà nos élus en campagne, je devrais dire en garrigue. La photographie écologique est de retour. Dans d'autres temps, il était bon teint de poser près d'une personne ou un animal, toutes formes de vie, capables d'émouvoir l'électorat. Peu importe si 75% des insectes en France ont disparu, peu importe si les routes et les lotissements continuent de pousser dans des endroits, ou normalement cela ne devrait être, si les lois françaises et européennes étaient appliquées. Donc voilà tout ce beau monde, élus de Sète et de Montpellier, ainsi que les deux présidents de la L.P.O (Messieurs M. et B-D) entourés de nos maires locaux, inaugurant une VOLIERE, et au passage en profitant pour signer quelques accords au nom de la TRANSITION ECOLOGIQUE. Nous comprenons bien, que le seul but de ces grands esprits est d'utiliser nos villages, afin de poursuivre de grands projets économiques, impliquant Montpellier et Sète, et plus, vers l'Italie et l'Espagne. Sinon pourquoi construire un TGV passant par les garrigues, pourquoi parler d'un futur terminal méthanier à Sète (Sète qui cherche toujours une base arrière pour son industrie chimique) et surtout pourquoi avoir construit cette déviation. Soyons optimistes en ignorant les décharges et les mitages qui polluent nos sols et tuent notre faune, il nous reste encore pour quelques mois, les chemins de randonnées et les bénévoles de la L.P.O pour nous accompagner.  (300)
    Bernard(29-04-2022)

  • C'est important de voter dimanche
    Les temps sont durs pour la France et pour l'Europe. Il est indispensable que nous allons tous voter ce dimanche, car chaque voix compte. Faites vivre la démocratie en glissant votre bulletin dans l'urne.  (299)
    Félix (22-04-2022)

  • Élections
    "Il fait bon vivre à Montbazin" phrase souvent utilisée par notre ancienne Mairesse et citée également par notre nouveau Maire. Mais cela n'a pas empêché le score du FN à Montbazin !!
    Quelle tristesse et peur...
    Bien a vous tous.  (298)
    Michèle B. (12-04-2022)

  • Souffler n'est pas jouer !
    Nous nous réjouissons de la réaction de Noa (296) face aux protestations médiatiques qui ne durent que le temps d’un cliché ou d’une campagne électorale : nous comptons bien sur la justice pour Monsieur X, sans user de la légitime défense.

    Territoire engagé pour la Nature ne saurait exclure de l’Atlas de la (bio)diversité l’homme, sa vie et son œuvre : de tout temps, les gravats ont consolidé les chemins embourbés et remblayés les carrières... Et le progrès a fini par faire taire les opposants à l’antenne-relais 4G et leur porte-parole... en attendant la 5G ?

    Le soufflé retombe si vite dès sa sortie du four... élections gagnées, les éoliennes brassent du vent.

    Noa, ou Noé, ne nous rappelle-t-il pas que l’Arche est le symbole de la préservation de la biodiversité des espèces, qu’il a protégée... du déluge ! Nul doute qu’il étendra son regard protecteur et sa parole bienveillante sur les points à haut risque d’inondations de notre Commune.

    Noa lèvera-t-il les silences collectifs sur le drainage de la Garelle inondant l’avenue de Villeveyrac ? sur les risques d’inondations des riverains de la Vène quand la Oulette déborde ? sur l’imperméabilisation des sols à coup d’urbanisation présente et à venir sur les hauteurs ? sur les obstacles à l’écoulement des ruissellements urbains non pris en compte par le SAGE Thau Ingril récemment interrogé ?... Avenue de la Gare, Chemin des Romains, canalisations souterraines du groupe scolaire... et d’ailleurs, un peu partout sur notre territoire...

    Arbres cachant la forêt, Noa ne s’interroge-t-il pas à juste titre sur les rêves verts de la végétalisation, aveugles aux réalités les plus prosaïques ?

    Soyons constructifs, ajoutons à notre Atlas de la bio-diversité le Phytolaque (1), raisins d’Amérique, classé dans les Espèces Etrangères Envahissantes, encore discret mais présent à Montbazin, et dont les baies sont toxiques pour nos enfants. Qu’ils ne soient pas les Raisins de la colère !

    Soyons vigilants avec Noa pour que la révision du PLU ne soit pas que "Après nous le Déluge" !  (297)
    Anne-Marie (07-04-2022)

  • Souffler le chaud et le froid
    Une nouvelle fois, notre village s'est distingué dans la presse régionale. Dans le journal "l'AGGLORIEUSE" n°975du O9/03/22 p.3 (excusez du peu), dans la célèbre rubrique -RISEES D'AGGLO- Nous lisons ceci: "Pris la main dans le sac. La municipalité du village de Montblanc, excédée par la multiplication des déchets de chantiers sur le territoire de la commune, a réussi à faire condamner des entrepreneurs pollueurs". Le quatuor a écopé d'un total de 10 600 euros et 4 mois de sursis pour le plus impliqué. Ces peines sont légères par rapport aux préconisations du code de l'environnement qui prévoit jusqu'à 2 ans de prison et 75 000 euros d'amende. Les défenseurs de l'environnement s'interrogent sur les altermoiements concernant l'agression ignoble faite à Monsieur X fin mai 2021 à Montbazin et qui aurait pu lui coûter la vie. Une enquête de gendarmerie a été menée et un suspect entendu. A quand un procès, la commune de Montbazin étant prête à se porter partie civile. Car, si l'on veut que cessent les agissements de ceux qui veulent transformer la nature en poubelle, il convient de les combattre.

    Il est très dommageable pour nous que cette inaction ait été repérée par nos amis journalistes indépendants. Après des déclarations enflammés de nos élus locaux aux moments des faits, c'est un mutisme complet, qui s'est installé sur la commune. Voudrait-on étouffer l'affaire que l'on n'agirait pas autrement. Où en sont les promesses de soutien annoncées par monsieur le maire? Décidément on comprend bien, qu'à la vitesse où les décisions sont prises, les pollueurs set les saccageurs de l'environnement ont de beaux jours devant eux. Tu as des déchets à vider, ne te fatigues pas, laissez-les chez les ploucs! Bien entendu, lorsqu'il y a une photographie à prendre, députés, maires et élus locaux sont devant l'objectif. Après la vague écologique des éoliennes, dont on sait qu'elles érodent les sols: les champs de panneaux photovoltaïques dont on éradique définitivement la végétation et tue toutes les espèces animales au sol (produit phytosanitaire) : la non action sur la décharge ball-trap limitrophe (dossier enterré à l'agglo), et les dépôts de plomb, cadmium et autres composants des munitions, qui s'accumulent depuis 20 ans (des tonnes), voici la vague "je plante un arbre". Cette vague utopiste a été organisé par des élites qui ne mettent jamais les pieds sur le terrain, et en sont encore à regarder les belles photographies qu'ils font réaliser par des pros, se gardant bien de dévoiler, ce qui est déposé à côté. Ah! tourisme, que de crimes sont commis en ton nom. Pour cacher le massacre environnemental de la déviation de Montbazin, qui entre parenthèse viole toutes les lois sur la protection des espèces classées rouge et noire, des arbres sont plantés aux abords. Sans tenir compte des peuplements animaux et végétaux subsistants, les terrains sont à nouveau complètement arasés pour planter des espèces non indigènes, qui mettront des années à s'établir correctement. Comment survivre dans un environnement hostile, sans arrosage, protection et entretien, c'est un challenge pour ces espèces introduites. Quant à l'ABC des garrigues, vaste vide sidéral, qui à été instauré pour ne pas rester à la traîne (désolé vieux l'expérience ne s'apprend en 1 jour) zappez et regardez Arte ou la Cinq, vous en apprendrez plus. Bravo les artistes, on ne peut faire mieux!  (296)
    Noa (05-04-2022)

  • Podcasts
    Super cette nouvelle présentation très riche de la rubrique "Podcasts" (voir) sur ce site montbazinois, merci à ses rédacteurs que alimentent très régulièrement le site avec des informations et des articles culturels. Merci Montbazine !  (295)
    Félix (28-03-2022)

  • Encouragement
    Une initiative que la M.J.C. encourage chaleureusement : deux formations, "Les valises à lucette" et "Les encombrants" organisent à Montbazin un concert solidaire le 22 avril à 20 h (voir) dans la salle M. Albert. Tous les bénéfices seront reversés au "Secours Populaire". Voir l'affiche en fichier joint.
    A chacune et à chacun de faire une large publicité à cette manifestation et surtout... d'y participer !  (294)
    L'équipe de la MJC. (19-03-2022)

  • Un proverbe chinois revisité : Le doigt et la Lune
    Lorsque le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt…
    Voilà un conte chinois qui mérite que l’on s’y arrête, tant il est riche de significations, pour peu qu’on prenne le temps d’en interroger toutes les subtilités.
    Dans sa signification première, le Sage est présumé tel, il fait donc autorité, tout comme le faisait Confucius (551-479 avant JC) : il ne l’est plus par naissance, il le devient par vertu et connaissance.
    En qualifiant péjorativement d’idiot celui que regarde le doigt et non la lune, ce conte met en opposition :
    • Le doigt, qui n’est qu’une vision partielle du corps du Sage
    • La lune, qui vient ici signifier, métaphoriquement, l’immensité de l’univers
    Il est intéressant d’y lire une invitation à sortir d’une focalisation qui ne se décolle pas de la chose "doigt" (au sens psychotique de la clinique) pour accéder au sens symbolique de la métaphore et du double sens.
    Sans s’attarder davantage à cette vision psychopathologique du conte, il faut en souligner la valeur pédagogique : celle de l’importance d’élargir son point de vue à une vision d’ensemble, ne pas avoir d’œillères en quelque sorte.
    Mais, est-il si bête qu’on veut bien le dire, l’idiot de notre conte ?
    A ne regarder que le doigt entre le Sage et la Lune, ne nous dit-il pas sa perplexité face à ce qui pourrait n’être qu’une fiction de sagesse ?
    Ce doigt pointé qui dirige la pensée de l’autre vers la lune n’est-il pas outil de propagande ? Et si la lune était symbole d’Utopie, notre homme n’entend-il pas, en bon paysan pragmatique, rester sur Terre, sans trop oser contester cette injonction du "Sage" qui ne lui laisse guère un espace de réflexion ?
    Et, si le sage n’était que Singe, singe cathodique diffusant sa doxa : la pensée unique et le rejet de tout autre pensée n’est-elle pas, elle aussi, de nature psychotique ?
    En effet, le doigt ne saurait dire ce qu’il en est de la pensée réelle du Sage ou de celle du Singe.
    Au fond, le véritable but n’est-il pas de nous questionner, loin de toute pensée binaire, sur ce que peuvent bien cacher les affirmations péremptoires ?  (293)
    Anne-Marie (08-03-2022)

  • Le bonheur au bout du chemin
    Sur Arte était diffusé ces derniers jours, Carmina Burana [1] (en direct de la cité interdite de Pékin) 1précédé d'une annonce sur la déportation du peuple ouïghours en Chine. Un drôle de paradoxe. Sommes nous tous atteint de Rhinocérite aigüe. Rappelons nous la pièce de M. Eugène Ionesco- Le rhinocéros (1909-1994) crée entre 1959 et 1960. Elle dépeint une épidémie imaginaire de rhinocérite, maladie qui effraie tous les habitants d'une ville et les métamorphose bientôt en rhinocéros: métaphore tragique et comique de la montée des totalitarismes à l'aube de la 2eme guerre mondiale. Elle montre les dangers du conformisme, qui en laissant disparaitre la pensée individuelle, favorise la mise en place de régimes totalitaires (source Internet). Comment réagir face à tant d'indifférence ? Où trouver son équilibre dans cette société dite moderne qui en oublie le respect de l'autre. Une journaliste et écrivaine, morte à Ravensbrück en 1944 écrivait ceci : "Le jour où tu verras la vie comme elle mérite d'être vue, tu sauras alors, qu'il n'y a que la naissance et la mort et, entre les deux, le temps. Ainsi en un tourne main, connaîtras-tu la valeur des choses auxquelles aujourd'hui, tu n'attaches guère d'importance. L'harmonie des sentiments et l'équilibre intérieur, cela ressemble à une honnête boutique du coin de la rue, avec son enseigne, une de ces boutiques, que l'on tient de quelques arrière-pères. Roulant comme sur des rails invisibles. Ce commerce confère une sorte de solidité à la vie. Qui dit solidité, dit aussi immobilité, et c'est donc de ces entreprises sans espoir. Mais ces dernières sont pleines de sagesse, si l'on admet que l'espoir est un sentiment, fait pour les gens qui ne supportent pas le présent." (Vivre de Milena Jesenska 1896-1944 [2] ).
    Alors créez votre propre bonheur au bout de votre chemin, ne copiez pas les autres, soyez vous-même et peu importe...  (292)
    Juno (10-02-2022)

  • "Ce n’était que Molière..." ! ???*
    ou le Sermon du diable...

    S’il est pourtant une pièce de Molière d’un talent et d’une modernité sans égal, et qui fit d’ailleurs scandale à l’époque, n’est-ce pas son Tartuffe ... avec son "Couvrez ce sein que je ne saurais voir" prononcé d’un regard plongeant ... dans le décolleté de la damoiselle ! Faites donc ce que je dis, pas ce que je fais ...
    L’autre jour, s’emparant de la chair(E), une voix colombine se fit entendre comme descendue du ciel : "Mes biens chers frères et sœurs, il est temps que ces brouilles cessent, ce ne sont que broutilles qui ne casseraient pas trois pattes à un canard. Tout est désormais au passé, et tournons-nous vers le monde de demain, un avenir radieux nous attend ! Enterrons pommes de discorde, haches de guerre et poisons divers ! Embrassons-nous ! Dansons d’un cœur nouveau..."

    C’est bien connu, Ariel lave plus blanc que blanc, mais ces belles promesses n’engagent, comme chacun sait, que ceux qui les croient... parole dont bien du monde se dispute le droit d’auteur !

    Mais que sont ces brouilles ? mais que sont ces broutilles ? Le discours, pour peu qu’on y prête attention, ne serait-il pas à lire à l’envers ? :
    "Vous tous, à qui j’ai fait grands torts depuis toujours, merci de taire vos rancoeurs et ne cherchez point vengeance à qui cherche la rédemption et fait montre de sainteté"... Euh... devant vous seulement, et le temps d’un instant, pas davantage !
    Or, rien n’est avoué qu’à demi ou quart de mot, mais déguisé à force de prétention morale, paravent narcissique et miroir aux alouettes destiné au seul public ("Miroir, Oh miroir, suis-je toujours la plus belle" ?).
    Quête d’annulation pure et simple de méfaits non avoués et pourtant réduits d’office et par avance à trois fois rien, anéantissant par avance toute possibilité de réparation ? Demande d’impunité pour l’ensemble de son œuvre ?... et permis de continuer dans l’ombre des non-dits ?

    Belle tartufferie que ce sermon du diable en jupons dans son essentielle hypocrisie !
    Pour ceux que la belle langue de Jean-Baptiste Poquelin ferait fuir, une telle "vertu ostentatoire" -masque invisible de la post-vérité- est aussi nommée "virtue signalling",
    difficile à saisir mais bien réelle et si anesthésiante dans son pouvoir de fascination...

    Alors, BAS LES MASQUES en 2022 ???
    *Citation -incomplète- d’Alfred de Musset  (291)
    Anne-Marie (29-01-2022)

  • Un Simple bonjour
    Ce court message est simplement pour saluer Mr François Bonhomme (CNRS) venant d'écouter sa très intéressante conférence Evolution... à l'Agora des Savoirs de Montpellier 2021 ?
    Mon nom lui parlera sans nul doute
    Merci à celle ou celui d'entre vous qui aura la gentillesse de lui transmettre ce message.
    Bien cordialement  (290)
    Davidian Jean-Claude (28-01-2022)

  • Primaire populaire gratuite
    Suite à une invitation à m'inscrire à la "Primaire populaire" gratuite, je me suis dit, "why not", donc j'ai commencé l'ardue tâche de remplir des formulaires, entrer de mots de passe de 8 signes, comprenant une majuscule et un chiffre, puis récupérer par mail et inscrire le code de validation, puis rentrer le N° de mon téléphone et rebelote pour le code de confirmation envoyé cette fois par sms. Je suis donc arrivé à la phase finale ou l'on me demandait gentillement de prêter un euro en saisissant les données de ma carte bancaire... C'est la où j'ai failli m'attaquer à mon ordinateur dans un élan de furie que j'ai juste réussi à contenir en fermant délicatement l’écran sur le clavier de mon Laptop.  (289)
    Felix (22-01-2022)

  • Merci à vous
    Merci à vous pour vos bons Voeux. Moi aussi je souhaite une Très Bonne Nouvelles Année à tous les Montbazinois et a mes voisins que je n'ai jamais arrivé à connaître depuis 34 ans. Un bonjour timide voire évité avec les nouveaux. Je respecte et reste discrète. Tout va bien, nous sommes à Montbazin !  (288)
    Tartampion (05-01-2022)

  • Mémoire des animations montbazinoises
    Un regard dans le rétroviseur Montbazinois pour se remémorer des moments importants de la vie associative locale en 2021. Le Cercle de Recherches sur le Patrimoine de Montbazin vient de mettre en ligne sur son site "Mémoire de Montbazin" deux évènements marquants de l’année écoulée, dont la caractéristique commune est d’avoir été réalisés par un collectif d’associations, signe de la bonne santé de la vie associative montbazinoise.
    "Entrez dans la légende de Montbazin" a animé le printemps, et l’anniversaire de Georges Brassens à Montbazin, a été célébré en novembre (Voir).
    Quand mutualisation rime avec talent, humour, énergie, initiative et bonne volonté pour enrichir notre patrimoine immatériel et notre imaginaire commun.
    Une vitalité de bon augure pour bien démarrer l’année qui s’annonce.  (287)
    Daniel Beauron - CRPM (01-01-2022)

  • Bonne année 2022
    Tous mes vœux pour cette nouvelle année 2022.
    Merci de nous informer toute l'année des infos du village.  (286)
    Montbazinois (01-01-2022)