*
MontbaZine 2019














De coquille coquille

Toulouse, dfaut davoir la mer, on a des ides. La start-up Providentiel coquillages, base Ramonville, a dcid de donner une seconde vie aux dchets "coquilliers".

Elle sinspire dune pratique ancestrale dans les campagnes qui consiste jeter aux poules les coquilles dhutres. Pas pour leur faire partager les restes du rveillon, mais parce que les oligo-lments leur permettent de renforcer leur ossature et de durcir la coquille de leurs ufs. Cest en discutant avec un cousin qui se livrait cette insolite distribution dans sa basse-cour que Daniel Moukoko a vu tout le potentiel des dchets dhutres.
Agriculture bio, poules et potagers

Il a convaincu deux amis, Jean-Louis Clment, spcialiste des piceries solidaires, et Gatan Leguay, diplm en commerce, de se lancer dans laventure du recyclage. Car les coquilles dhutres peuvent aussi servir de fertilisant pour lagriculture biologique. Elle a la facult de faire remonter naturellement le PH des sols acides , explique Daniel Moukoko. Alors que pour lheure, les viticulteurs utilisent des pandages de chaux, avec la pollution qui va avec, pour arriver au mme rsultat.

David Calmet, un viticulteur du Gaillacois, a donn son accord pour exprimenter le concept. Plus cest acide, moins a pousse. Alors comme jai lhabitude faire toutes sortes dessais, je demande voir , indique-t-il.

Lide de la start-up est de commercialiser des coquilles concasses, en poudre ou cailles, pour les agriculteurs mais aussi en petits sachets pour le paillage dans les potagers des particuliers ou ceux qui auraient envie de donner un coup de fouet leur poulailler.

Source : www.20minutes.fr