*
MontbaZine 2019

ADM

Comme sur des rails... peints...



Comment transporter des passagers en ville sans émettre de CO2 ? Voilà le défi qu?essaie de relever le centre de recherche allemand Fraunhofer en développant un projet de véhicule mi-bus, mi-tram, l?AutoTram. Ce projet date en fait de plusieurs années, puisqu?en 2006 déjà une première version de cet engin a été présentée au salon international de l?automobile d?Hanovre. Mais il s?agissait à l?époque d?un véhicule hybride, équipé aussi d?un moteur diesel ; or l?AutoTram que les chercheurs mettent au point aujourd?hui est électrique.

Ce véhicule doit combiner légèreté et longueur d?un tramway et souplesse d?un bus. Pas de rail, ni de caténaires : l?engin est propulsé par des batteries au lithium-ion. Monté sur pneus, il suit automatiquement des marqueurs blancs tracés sur la route, ce qui lui permettra peut-être de se passer de pilote.

Mais bus et tram sont différents d?une voiture électrique. En effet, ils roulent toute la journée et ne peuvent se permettre que peu de temps pour recharger. La solution pourrait se trouver dans des chargeurs rapides mettant à profit les phases d?arrêt d?une durée de 60 secondes environ : ceci n?est possible qu?en utilisant la technologie des super-condensateurs.

En tout cas, le ministère allemand de l?éducation et de la recherche y croit et a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 44 millions d?euros sur deux ans. Il se déclinera en 4 grands thèmes : concepts de véhicules, production d?électricité, distribution et mise en ?uvre des technologies énergétiques, et leur intégration d?un point de vue social et politique. Alors verrons-nous bientôt rouler cet AutoTram dans nos rues ?

Sources : www.techno-science.net