*
MontbaZine 2019

ADM




Question de poids

Les applis pour perdre du poids rendent-elles accro ?



De plus en plus de programmes proposent un accompagnement sur-mesure aux adeptes des régimes alimentaires. Efficace mais très addictif.

Après mûre réflexion, j’ai opté pour un nom inspirant: FatSecret. Téléchargée en quelques minutes à peine, l’application m’a alors questionnée sur mon sexe, mon poids, ma taille, et surtout mes objectifs. Elle en a ainsi déduit ma VQR, «valeur quotidienne recommandée»—autrement dit, le nombre de calories quotidiennes autorisées pour répondre à mes aspirations printanières. Du jour au lendemain, j’ai donc vu mon alimentation se réduire à ce chiffre: 1.400 calories...

C’est cette révélation qui a permis à Ludmilla de perdre du poids et de ne pas en reprendre. Avant de télécharger FatSecret il y a deux mois, cette quadragénaire avait déjà beaucoup maigri. "Après quinze ans de vie de couple et deux enfants, j’étais montée à 86 kg alors que je fais 1m70. À la suite de mon divorce j’ai perdu 10 kg à cause du choc émotionnel, puis 5 autres juste en reprenant le sport. Je me suis dit que j’étais sur une bonne lancée et j’ai voulu continuer. C’est là que j’ai entendu parler de l’application."

Ludmilla avait déjà pris l’habitude de noter ce qu’elle consommait. Aujourd’hui, même si elle ne veut plus maigrir, elle rentre tout dans l’application. "Je pèse et quantifie tout ce que je mange, sinon je grossis. Ça me permet de me rendre compte de ce que je mange, si je suis dans une journée pleine de glucides ou non par exemple. Parfois je me fais des journées poubelles, c’est-à-dire que je mange sans compter. Ces jours-là je peux monter à 3.300 calories, alors qu’en temps normal je ne dépasse pas 2.000."

Je suis accro mais ça me va.

Source : Slate.fr (28-03-2019)