*
MontbaZine 2019

ADM




Cave coopérative

Nos élus ont racheté la cave coopérative [voir]. Fort bien. Faut-il se lamenter à propos d'une dépense conséquente qui en entraînera d'autres, pour la destruction (partielle ?) de ce bâtiment et la création d'un nouvel espace public ? La réponse est dans le vent aurait dit Richard Anthony. Pour ma part, je flaire l'air du temps et me dis que ce vestige d'un passé révolu ne mérite pas le peloton d'exécution.



En priorité, la façade de cette construction témoigne d'une riche histoire de la viticulture locale. La sabrer comme le col d'une bouteille de champagne ferait couler le sang de la vigne éternelle. Mais la magnifier en lui adossant des surfaces d'expression sportive ou culturelle, ne serait-ce pas la naissance du vin social nouveau, jeune, tonique et gai ?

Rêvons un instant : les associations, mais aussi l'ensemble des habitants, seraient consultés pour, autour d'un bon verre de rouge, dessiner l'avenir de la cave aux mille perspectives. Et si le grand inquisiteur des espaces nous rappelle que cette cave est en zone rouge (tout en oubliant le rosé et le blanc), sachons faire confiance aux architectes du futur, créateurs de nouveaux mondes quand ils ont du génie, pour qu'ils nous proposent la quadrature du cercle. Les bataves ne me contrediront pas.

Yvon (27-01-2019)